L’ORIGINE DU CAOUTCHOUC NATUREL

Le caoutchouc naturel provient essentiellement de la saignée de l’«Hevea brasiliensis », originaire du bassin amazonien, en Amérique du Sud. Cet élastomère naturel est produit dans les laticifères de l’écorce de l’arbre et s’écoule à chaque incision d’un ouvrier spécialisé.

LES PROCEDURES DE L’HEVEACULTURE AU PRODUIT FINI (TSR)

Paradoxalement, l’hévéaculture s’est principalement développée en Asie du sud -est et en Afrique dans une moindre mesure. Les grands pays producteurs d’Asie pratiquent essentiellement une culture de petits planteurs dite « villageoise » mais des plantations agro-industrielles se sont également développées depuis le début du 20e siècle. Ces groupes de plantations avec l’aide d’instituts de recherche ont sélectionné des variétés plus productives et moins sensibles aux maladies.

Des porte-greffes sont élevés en pépinière pendant six mois avant d’être greffés. Ces petits hévéas sont ensuite transplantés en champ avec une densité d’environ 500 à 550 arbres par hectare. Après 6 ans, ils atteignent une maturité physiologique et un stade végétatif permettant le début de la saignée (incision de l’écorce). La fréquence la plus commune est une saignée tous les 4 jours. La production d’un arbre s’élève en moyenne à 5 kg/an. Une bonne gestion de l’écorce et un système d’exploitation rigoureux permettent d’exploiter l’arbre pendant 25 ans.

L’hévéaculture utilise beaucoup de main-d’œuvre agricole pour l’entretien et surtout pour la saignée. L’entretien des parcelles requiert très peu d’intrants chimiques et une parcelle adulte ressemble à une forêt. Les plantations sont organisées comme des grandes fermes avec des villages d’ouvriers agricoles et des infrastructures sociales (écoles, infirmeries,).

Le caoutchouc peut être récolté à l’état liquide – latex – ou après coagulation en champ (fonds de tasses). Il est ensuite acheminé à l’usine pour subir des opérations de nettoyage, d’homogénéisation et séchage, puis il est pressé en balles standards de 35 kg. Le strict respect des normes de qualité tout au long de la chaîne de production permet d’atteindre les spécifications demandées. Le produit fini est alors libellé Technical Specified rubber (TSR). Le caoutchouc est expédié aux clients, pneumaticiens ou autres, par conteneur.

COMMENT L’HEVEA ARRIVE EN COTE D’IVOIRE ?

Au cours de l’année 1955, une mission part de la Cote d’ivoire pour l’Indochine en vue d’étudier les possibilités d’introduire la culture de l’hévéa en Côte d’ivoire. Cette mission ramène les graines au pays et l’exploitation des premières plantations d’hévéa débute en 1961 suivi de sa promotion en 1968.

Depuis 2016, notre entreprise Prime Prestige l’exporte à ses clients en Asie par conteneurs avec une capacité de plus 200.000 tonnes chaque année.

Ouvrir le chat
Besoin d'aide ?