Les enjeux des filière hévéa et palmier à huile présentés aux grandes rencontres de CESEC

Les enjeux et les défis des filières hévéa et palmier à huile ont été présenté à la tribune des “grandes rencontres du CESEC” par Edmond Coulibaly,  le directeur général du Conseil hévéa

Devant les membres du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC) conduits par le président, Dr Eugène Aka Aouélé, le DG du CHPH a exposé les missions et objectifs de cet organe créé en août 2017 et qui a débuté ses activités en novembre 2018. Il a pour mission d’assurer la régulation, le contrôle et le suivi des activités des filières hévéa et palmier à huile.

L’impact de la COVID-19 sur les deux filières, les revenus des producteurs, le déficit de la main-d’œuvre agricole, la question de la culture de d’hévéa et la déforestation, l’impact de la campagne médiatique contre l’huile de palme sont les différents sujet abordés durant la présentation.

 Le président du CESEC a expliqué que cette séance de travail avec les structures sous-tutelle du ministère d’État, ministère de l’Agriculture et du Développement rural poursuit l’objectif d’apporter des “éclairages conséquents” sur des questions qui interpellent l’institution, vu leur impact sur l’économie et l’environnement.

 Rappelons que la filière palmier à huile contribue à  2% du PIB engrangé avec un chiffre d’affaires de 500 milliards FCFA et offre environ 220 000 emplois directs. La Côte d’Ivoire est le 2e producteur africain et le 9 ème mondial. 

Quant à la filière hévéa, elle génère 500 milliards FCFA de chiffre d’affaires et près de 330 000 emplois directs. La Côte d’Ivoire est le premier pays producteur africain et le 4e mondial.

Source: https://news.abidjan.net/h/694956.html

Ouvrir le chat
Besoin d'aide ?