La digitalisation de l’agriculture en cote d’ivoire

Les nouvelles technologies et la digitalisation globale influencent bon nombres de secteurs d’activités en Côte d’ivoire. L’agriculture n’est pas en reste de ce constat.

En effet ces dernières années l’on assiste à une démocratisation des moyens de communication et à une libéralisation de l’accès internet. Ces différents facteurs touchent toutes les tranches de la population ivoirienne de tel sorte que la quasi-totalité des ivoiriens en âge de travailler possèdent un téléphone mobile.

Ainsi, selon les chiffres de Commodafrica, si en 2000 on comptait environ 3 abonnements mobiles pour 100 Ivoiriens, ce chiffre était passé à 135 en 2018, apparemment la dernière année de statistiques disponibles. La population ayant accès à Internet est passée de 2,7% en 2010 à 47% huit ans plus tard. Environ 95% du territoire capte la 3G ou 4G LTE.

La création de start up et de projets E-agriculture sont des preuves de l’intérêt porté par les acteurs du secteurs agricole au nouvelles technologies. Ces dernières, utilisées de manières efficaces permettent non seulement de faciliter la production mais aussi l’exportation des produits. 

A travers l’utilisation d’algorithmes par exemple, il est possible de fournir aux agriculteurs l’information la plus ciblée par rapport à sa culture, son lieu de production, les conditions météorologiques, etc.

L’usage des réseaux sociaux permet quant à lui aux agriculteurs et coopératives de trouver des acheteurs et partenaires potentiels.

Toutefois, malgré le fait que la digitalisation constitue une aubaine pour l’agriculture en Côte d’Ivoire, celle-ci n’est qu’à ses balbutiements. 

L’accès internet certes démocratisé dans les villes du pays reste toutefois précaire dans certaines régions de l’intérieur. A cela s’ajoutent les soucis d’électrification mais aussi le fait que nombreux sont ceux dans ces régions qui ne savent pas se servir du numérique. 

En outre, l’utilisation de la technologie dans la production et la commercialisation des produits agricoles reste faite la plupart du temps par les grandes entreprises ou les acteurs de l’agriculture d’exportations. Les acteurs de la petite agriculture préférant des méthodes plus classiques et moins coûteuses.

Consciente de l’importance des nouvelles technologies dans l’agriculture de demain, l’entreprise PRIME PRESTIGE se veut être une pionnière dans ce domaine. Ainsi grâce à sa présence sur les différents réseaux, mais aussi à l’utilisation des moyens technologiques les plus adaptés aux marchés internationaux, nous relevons le défi d’une agriculture plus digitale.  Notre mission est de faciliter l’accès à nos partenaires locaux qu’ils soient des planteurs ou des coopératives à des acheteurs se trouvant à l’international.

Source : http://www.commodafrica.com/29-04-2021-le-point-sur-la-digitalisation-de-lagriculture-en-cote-divoire-encore-un-effort

http://www.commodafrica.com/30-01-2020-la-digitalisation-de-lagriculture-face-au-defi-de-la-connectivite-en-cote-divoire

Ouvrir le chat
Besoin d'aide ?